Journée d’études du 25 mai 2012 : le scénario, comment il se structure

Direction : Jean Samouillan, MCF ESAV, Lara Esthétique.

Intervenant : Yves Belaubre, enseignant chercheur, scénariste, Doctorant Lara Esthétique.

Lieu : ESAV (Auditorium ou Salle de Spectacle, de 10 h à 17 h).

S’il est vrai que tout récit raconte une histoire, le scénario, lui, raconte un film. Un film potentiel, un film à venir, un film imaginé. A proprement parler, un film ne narre pas, il montre en image et en son. Le scénario de fiction est donc la description langagière d’un flux d’images-sons ordonné par une intention narrative. La structure du scénario répond donc à plusieurs exigences structurelles : celle d’une histoire en général, souvent assimilée à l’intrigue (qu’est-ce qui se passe?), celle de la narration comme stratégie narrative (comment on le raconte?) et celle de l’expression filmique comme dispositif de perception (comment ça se montre?). La réduction de la structure du scénario à une seule de ces exigences, au détriment des autres, réduit le cinéma à un divertissement commercial ( le vice d’Hollywood et de ses gourous Field, Mac Kee, Truby) ou à de l’art pour l’art (le vice du “cinéma d’auteur” impuissant)

A ces trois exigences strucurelles répond donc une formalisation stricte de l’écrit à travers le découpage en séquences et maîtrise “littéraire” de la description du mouvement des scènes et dans les scènes au sein des didascalies et des dialogues. Car le scénario est tout le film, même si ce film imaginé (et décrit dans la forme scénarique) est voué à disparaître (et le veut!) dans le film tourné puis monté. En ce sens le scénario est une structure “lost in translation”. Mais cette disparition n’est pas vaine car elle est fondatrice de la réalisation et du montage. Comme le film à venir était la référence de l’écriture du scénario, le scénario est la référence du film en train de naître (au tournage et au montage).

N.B. : Cette journée d’études peut s’inscrire dans le cadre du parcours formation des doctorants, aussi les doctorants présents doivent demander une attestation de présence au secrétariat du LARA


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.